Yakult utilise des cookies sur ses sites. Ces cookies sont utilisés à des fins analytiques et afin de retenir vos intérêts et préférences. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies, conformément à la politique de confidentialité. OK

Sport et alimentation

De nos jours, on sait avec certitude que l’activité physique exerce un effet sur notre système immunitaire, et que la nature de cet effet dépend de l’intensité de l’activité sportive.

 

En fait, il existe un consensus selon lequel des périodes prolongées d’entraînement intensif risqueraient de réduire nos défenses, alors que des exercices réguliers et modérés peuvent au contraire s’avérer bénéfiques.

 

Ainsi, par exemple, lors de compétitions ou d’entraînements intensifs, les athlètes professionnels présentent souvent des symptômes d’infections au niveau des voies respiratoires supérieures : en effet, l’affaiblissement de leurs défenses pourrait les exposer à un risque accru de maladies telles que les rhumes et la grippe.

 

D’un autre côté, il s’est avéré que les régimes d’activité physique modérée renforcent le système immunitaire et ont prouvé leur efficacité, par exemple en améliorant la réponse aux vaccins chez les « patients à risques ».

 

L’effet de renforcement des défenses engendré par la pratique régulière et modérée d’un sport peut être dû à plusieurs facteurs, notamment une réduction générale des inflammations et l’atténuation du stress psychologique, avec un impact – positif et prouvé – sur différents paramètres de l’état de santé des personnes particulièrement vulnérables, comme les personnes âgées, obèses ou souffrant d’infections chroniques.

 

Un conseil essentiel pour une activité physique propice au bon fonctionnement de votre système immunitaire est donc de ne pas faire cavalier seul. Mieux vaut se tourner vers des professionnels agréés, qui seront à même d’adapter l’entraînement à votre préparation réelle.

 

Un sportif doit également suivre un régime équilibré, qui couvre correctement ses besoins en énergie et nutriments – lesquels, selon l’activité physique pratiquée, pourraient aussi s’avérer nettement supérieurs à ceux d’un mode de vie plus sédentaire.

 

D’un côté, cela permettra au sportif de ne pas s’exposer à des carences connues comme étant des causes potentielles de dysfonctionnement immunitaire. De l’autre, cela lui assurera un apport suffisant en minéraux – comme le fer et le zinc – ainsi qu’en vitamines – A, D, B6, B12, … – qui jouent un rôle important pour le maintien d’un système immunitaire en parfaite santé.