Un hiver plus léger à table

Avec la baisse des températures et les journées plus courtes, l’hiver nous pousse à nous tourner irrésistiblement vers des aliments réconfortants qui, malheureusement, risquent de se faire sentir sur la balance à court terme.

Moyennant quelques précautions, nous pouvons facilement « alléger l’hiver à table » sans pour autant renoncer au plaisir.

Voici quelques suggestions :

au déjeuner :

La lasagne est particulièrement appréciée en hiver : le ragù (sauce tomate à la viande), la sauce béchamel et les pâtes aux œufs créent une harmonie de saveurs qui font de cette recette l’un des symboles de la cuisine italienne dans le monde.

Comment rendre la recette plus légère sans sacrifier le goût ?

– Pour la béchamel, au moment de la préparation du roux initial, remplacez le beurre par une quantité équivalente de crème fraîche. Vous pouvez encore alléger la recette en utilisant du lait demi-écrémé au lieu de lait entier. Les épices sont également importantes : un soupçon en plus de noix de muscade sera particulièrement intéressant pour la saveur finale.

– Pour le ragù, optez pour de la viande maigre et ajoutez une bonne quantité de légumes : pour un volume égal à celui de la recette traditionnelle, vous obtiendrez un plat bien plus digeste.

– Pour les feuilles de lasagne, nous vous proposons une alternative très originale : remplacez-les par du pain azyme. Vous aurez alors un résultat encore plus surprenant en utilisant la moitié du poids des feuilles de pâtes que vous auriez utilisées.

Si votre plat préféré en hiver est plutôt un bon risotto, essayez de le préparer en utilisant de l’huile au lieu du beurre : vous remarquerez qu’il en faudra beaucoup moins. Une petite noix de beurre vous permettra de lier le risotto en fin de recette, hors du feu. Pour une variante encore plus légère, si vous aimez les notes fraîches et acidulées, vous pouvez remplacer le beurre par un fromage à pâte molle peu acide, comme du fromage à tartiner. Une touche de gingembre rendra votre recette encore plus digeste, tout en conférant de l’intensité à la saveur finale.

Au goûter

Plus qu’à toute autre saison, en hiver, le goûter est synonyme de thé fumant accompagné de biscuits (maison).

– Pour les biscuits, en plus de limiter les graisses, il peut être utile de diminuer la quantité totale de sucre : si vous en mettez moins dans la pâte, vous utiliserez un peu plus de sucre semoule en surface ; vos papilles gustatives n’y verront que du feu !

– Pour le thé aussi, on peut diminuer le sucre sans renoncer au goût que nous aimons : l’idée est de le remplacer totalement ou partiellement par un édulcorant tel que la stévia, d’origine naturelle comme le sucre, mais bien moins calorique !

à l'apéritif

Pendant les fêtes de fin d’année, prendre l’apéritif avec des amis devient un plaisir très fréquent.

Pour une alternative plus légère aux mini-pizzas ou aux biscuits salés, mieux vaut remplacer la pâte feuilletée par une pâte à pain étalée finement au rouleau à pâtisserie, jusqu’à une épaisseur de 1 à 2 millimètres, ou par 2 ou 3 feuilles de pâte filo, pour une variante originale et plus légère, y compris en apparence.