Voir avec le cœur, décider avec le ventre

Le cerveau dans le ventre

La source de nos intuitions est un immense plexus nerveux situé dans l’intestin, le système neurovégétatif ou système nerveux entérique. Ses 150 millions de cellules nerveuses enregistrent les sensations, les transmettent et vont même jusqu’à faire parvenir des signaux au cerveau, comme le montrent de nouvelles études.  

On pense maintenant que le cerveau du ventre joue un rôle dans de nombreuses fonctions de l’intestin et, à ce titre, peut affecter votre système immunitaire et votre digestion. Ils sont également responsables de la signalisation de la douleur. Donc, si vous recevez des signaux de votre ventre, vous devez les prendre au sérieux. Il se peut qu’ils vous disent que votre alimentation a besoin d’attention, la rééquilibrer peut aider à se sentir mieux ! 

Au Japon, les intestins occupent la place du cœur

Alors que chez nous, c’est le cœur qui occupe une fonction centrale, dans la culture japonaise, les intestins constituent le centre de la force physique et spirituelle. Les Japonais appellent le ventre « hara », l’« honorable milieu ». Au Japon, on dit d’une personne parfaitement sereine « qu’elle a du ventre ». Et dans l’art du combat asiatique, les entrailles, en tant que centre du corps, confèrent au combattant force et stabilité. Quiconque souhaite progresser devrait s’inspirer de l’expression japonaise « hara wo neru », « exercer le ventre ».

Conseils pour faire du bien à son ventre

Notre ventre, ou plus précisément l’intestin, constitue le centre de contrôle de la digestion, du système immunitaire et de nos intuitions. Sachez en prendre soin, afin que cet organe primordial s’épanouisse.

  1. L’intestin apprécie les nourritures variées, composées de légumes frais, de fruits et de céréales complètes, autant que possible bien mâchés et pris dans le calme.
  2. Apprenez à ressentir ce qui fait du bien à votre ventre et évitez les denrées alimentaires que vous digérez mal. Commencez par déterminer, avec l’aide de votre médecin ou de votre nutritionniste, quelles sont vos intolérances.
  3. L’exercice est vivifiant pour votre intestin. Adoptez une hygiène de vie active et faites du sport au moins une fois par semaine.
  4. La chaleur rassure le ventre. Lorsqu’il gronde ou se crispe, réchauffez-le à l’aide d’une bouillotte.
  5. Votre ventre n’apprécie pas le stress. Dans les situations stressantes, emplissez votre ventre en inspirant afin de le détendre.